fbpx

Faut t-il louer ou acheter un local commercial ?

Faut t-il louer ou acheter un local commercial ?

Que ce soit les particuliers ou une entreprise, ils sont tous confrontés à un moment donné à la question : faut-il louer ou acheter un local commercial ? On peut tout de suite déjà dire que chaque choix 11 mise à jour de thèmecomporte des avantages et des inconvénients.

Tout dépendra alors de vos besoins et de vos objectifs de développement. La part du fisc sera différente selon que vous louez ou achetez un bien commercial.

C’est pourquoi il est primordial de bien analyser ses objectifs et le marché avant de se décider.

La location commerciale plus propice aux entreprises qui se développement

La location des bureaux à usage professionnel semble convenir aux entreprises qui montrent plus de souplesse dans leur développement que ce soit en termes d’activités commerciales ou de nombre d’équipes en constante augmentation.

Ainsi, si vous notez une augmentation de votre part de marché, les locaux risquent de ne plus convenir aux objectifs de croissance de l’entreprise.

La plupart des PME et des PMI qui débutent dans une activité ne peuvent pas se permettre de se lancer dans l’achat d’un local commercial, cela risquerait de réduire considérablement leur trésorerie.

Il est donc plus simple de prendre des bureaux ou des locaux commerciaux et lorsque l’activité est assez croissante de trouver un autre local plus compatible.

Mais l’inconvénient de louer est que le bail risque de ne pas être renouvelé

Acheter les locaux professionnels, gage de stabilité

Lorsqu’on est propriétaire d’un local commercial, c’est un gage de stabilité vis-à-vis de vos partenaires. Les entreprises qui décident d’investir dans un local ont pour objectifs :

  • D’éviter les inconvénients d’un contrat de bail commercial en l’occurrence la possibilité d’augmenter le loyer tous les trois ans ou le non renouvellement du contrat,
  • D’éviter les déménagements intempestifs qui sont sources de stress pour les employés avec un changement radical de cadre,
  • Pérennité des activités de l’entreprise dans un même endroit, ce qui est plus facile pour vos nombreux collaborateurs. 

Pour que ce soit rentable, il faudra bien choisir son crédit immobilier commercial tout en privilégiant un taux fixe et en réduisant au maximum les frais de dossier et les coûts de l’assurance de prêt.

La part du fisc dans l’achat ou la location des baux commerciaux

En ce qui concerne la fiscalité, l’achat d’un local professionnel neuf permet de récupérer la TVA.

Si les murs sont anciens, il faudra s’acquitter des frais d’enregistrement, mais en prenant en compte plusieurs leviers de défiscalisation, les amortissements et les intérêts peuvent baisser.

Lorsque les locaux ont été acquis par l’entreprise, ils font partie intégrante des actifs de la structure, ce qui est un avantage puisqu’elle pourra facilement obtenir un emprunt auprès des banques.

Il faut aussi prendre en compte les frais déductibles sur le chiffre d’affaires de l’entreprise après avoir acheter un bien commercial.

Il s’agit des frais d’acquisition, les intérêts à verser auprès de la banque, les coûts de l’assurance et les coûts d’entretien du local. Or, dans une location commerciale professionnelle, il n’y a que les frais d’acquisition du local et les coûts d’entretien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.