fbpx

5 conseils pour bien choisir son crédit immobilier commercial

5 conseils pour bien choisir son crédit immobilier commercial

Cette année 2017, vous avez décidé d’investir dans l’immobilier commercial, mais vos ressources financières sont insuffisantes pour mener à bien votre projet. Il vous reste l’option de la souscription à un crédit immobilier auprès de votre banque. Voici quelques astuces pour bien choisir son crédit immobilier commercial.

Définissez votre capacité de prêt

Avant de vous engager à souscrire à un prêt immobilier, il faut au préalable évaluer vos ressources financières. Cela vous permettra de définir votre capacité à rembourser le prêt. Pour commencer, faites un état des lieux de vos revenus (salaire, éventuels investissements locatifs, épargne, pension alimentaire…) et des autres charges en dehors de celles qui concernent votre consommation (échéances de prêt en cours, pension alimentaire à verser…).

Vérifiez après ces calculs que votre capacité à rembourser les prêts est inférieure à 33 % de vos revenus nets. Tenez compte également que vous aurez de quoi vivre décemment après toutes les charges et crédits payés.

N’hésitez pas à faire jouer la concurrence

Cela consiste à comparer les différentes offres qui se présentent à vous aussi bien de votre banque que d’autres établissements financiers. En faisant jouer la concurrence, vous allez bien négocier votre prêt immobilier commercial à un taux de crédit relativement bas. Faites appel à une agence immobilière ou un courtier qui pourra vous présenter de nombreuses offres provenant des banques concurrentes.

D’autres critères existent au-delà du taux de crédit

Nous sommes nombreux à nous focaliser sur le taux de crédit lorsque nous souhaitons investir dans un local commercial. Certes, c’est un élément important qui jouera dans le montant des échéances au moment des remboursements, il existe d’autres leviers qui influent grandement sur le crédit immobilier commercial.

  • La durée du prêt,
  • Le coût des frais de dossier,
  • La valeur de l’assurance du crédit (tout dépendra des conditions de prêt).

Faites comprendre aussi à votre banquier votre désir à avoir une certaine souplesse comme le report des mensualités à six mois ou des mensualités modulables si votre situation personnelle venait à changer.

Faites appel à un courtier d’assurance de crédit

Pour garantir le respect des échéances de prêt une fois le crédit contracté, de nombreuses banques exigent la souscription à une assurance de prêt. Elle permet de couvrir le remboursement en cas d’insolvabilité, d’invalidité ou de décès du prêteur. La loi Lagarde de 2010 vous donne la liberté de choisir votre propre assurance en dehors de celle proposée par votre banque.

Choisir son crédit immobilier commercial avec les prêts aidés

Il existe d’autres types de prêts pour investir dans un local commercial, mais ils sont soumis à certaines conditions :

  • Le prêt à taux zéro ou PTZ qui concerne ceux qui investissement pour la première fois avec un plafonnement de 50 400 €,
  • Le prêt d’entreprise avec un taux fixé à 1 % et plafonné à 25 000 €,
  • Les prêts aidés octroyés par plusieurs collectivités et communes

Avant de souscrire à un crédit pour investir dans un bien immobilier commercial, il est essentiel de prendre en compte le paramètre du taux de prêt, mais aussi d’autres leviers qui vont influencer le montant des mensualités.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.