fbpx

Location commerciale partagée, une tendance très en vogue

Location commerciale partagée, une tendance très en vogue

Depuis quelques années, l’économie collaborative est en plein essor et influence tous les domaines d’activité. On cherche à optimiser les espaces disponibles pour les mettre à disposition d’autres entreprises.

Il est donc apparu de nouveaux concepts comme la location commerciale partagée ou le coworking.

Elle consiste à partager les locaux entre plusieurs entreprises ou professionnels en régime libéral. Toutes les parties doivent en principe partager les frais de loyer, d’électricité, d’internet et même d’entretien.

Comment expliqué un tel phénomène ?

Les entreprises ou plus exactement les startups dans le domaine du numérique sont plus tournés vers les nouvelles pratiques de travail : coworking, travail en freelance…

Les employés peuvent travailler certains jours de la semaine dans des locaux appropriés non loin de leur domicile.

Cela évite de louer des bureaux pour une utilisation éphémère où les coûts seront plus élevés pour la jeune entreprise.

D’un autre côté, il faut aussi tenir compte de la hausse des loyers dans les grandes villes comme Paris, Marseille, Bordeaux ou Lyon, des agglomérations qui, pour la plupart concentrent un grand nombre de jeunes entreprises.

La location partagée d’un local commercial s’observe également dans les centres commerciaux où des « boutiques éphémères » peuvent s’installer temporairement à des coûts relativement bas.

La généralisation du WIFI, les outils collaboratifs et le Cloud ne font qu’accélérer la tendance de la location des bureaux partagés.

Une entreprise qui souhaite avoir une présence dans d’autres agglomérations n’a plus besoin de louer des bureaux dans chaque ville. Elle peut opter pour un partage de local commercial où viendront travailler ses employés.

Des éléments à vérifier dans une location commerciale partagée

Même s’il s’agit de la location de bureaux partagés, il est important d’y apporter une vigilance pour éviter tout désagrément :

  • Il faudra au préalable vérifier que la mise à disposition des bureaux est conforme à votre activité professionnelle. Vos collaborateurs doivent travailler dans un environnement et un espace sain et agréable. Dans le cas où c’est une copropriété, assurez-vous que votre activité est compatible avec les clauses de la copropriété.
  •  

  • Si vous mettez à disposition des entreprises des locaux commerciaux ou des bureaux, il s’agit d’une sous-location. Vous devez donc en référer au bailleur principal pour obtenir son autorisation et le contrat de sous-location des bureaux doit respecter les règlements de bail principal.
  •  

  • Plusieurs entreprises peuvent de commun accord louer un local commercial et partagé les frais de service et d’entretien. Mais dans le cas d’une location commerciale partagée où une entreprise bénéficie d’un espace mis à sa disposition moyennant des frais locatifs, elle bénéficie en retour d’un certain nombre de services. Il faudra donc vérifier la mise à disposition d’une salle de réunion, des matériels informatiques, internet, cuisine… Cependant, des frais additionnels peuvent être appliqués selon la nature des services inclus.
  •  

  • Le partage de location s’apparente plus à un contrat de location courte durée. C’est ce type de contrat de bail que vous devez signer. Plusieurs renouvellements peuvent être effectués, mais si au bout de trois ans, vous êtes toujours sur les lieux, le nouveau contrat de bail sera automatiquement soumis au régime des baux commerciaux.

2 comments

Bonjour,
Je suis commerçante exerçant une activité de vente de détail dans des locaux m’appartenant. Sans bail de ce fait.
je souhaiterais partager mes locaux avec ma fille, auto entrepreneur.
A quelles obligations dois je me soumettre?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.