fbpx

Présentation de l’outil « Rendement Locatif »

Présentation de l’outil « Rendement Locatif »

Afin de déterminer le caractère rentable ou non d’un investissement, il faut tenir compte de nombreux facteurs comme les impôts, les charges, le loyer, etc. Pour mieux appréhender la question, il sied de définir ce qu’est un investissement immobilier rentable et d’aborder par exemple l’utilité et les fonctionnalités d’un outil qui existe et qui sert à analyser si un investissement est rentable ou pas : RendementLocatif.com.

Rentabilité d’un investissement immobilier : qu’est-ce que c’est ?

En matière immobilière, le rendement d’un bien locatif est un indicateur qui s’entend comme le revenu brut rapporté par la location d’un logement, par rapport aux prix d’achat et au prix de revient du bien concerné.
Le prix de revient intègre le prix d’achat du bien, les frais d’agence, les droits d’enregistrement et les frais d’éventuels travaux.
Cet indicateur est généralement exprimé en pourcentage et calculé sur une base annuelle.
Il est aussi connu sous l’appellation de rentabilité locative et est l’indicateur permettant à l’investisseur d’estimer le revenu rapporté par son investissement.

Quant à la rentabilité locative nette, elle s’entend comme la productivité d’un bien immobilier après déduction des charges et des impôts divers. Pour la calculer, il faut soustraire de la rentabilité brute les dépenses naturellement à la charge du propriétaire de l’immeuble, et les impôts sur les revenus fonciers et l’ISF. Il existe un outil permettant de réaliser avec précision ces différents calculs. De même, cet outil joue également d’autres rôles et est de ce fait très utile dans l’appréciation de la productivité locative d’un investissement immobilier.

Les principales fonctionnalités de l’outil RendementLocatif.com

Pour un investisseur qui cible un local commercial, cet outil, comme son nom le laisse déjà imaginer, permet de calculer jusqu’à quel taux un investissement immobilier peut s’avérer rentable.

Pour l’utiliser ou le mettre en marche, l’utilisateur n’aura qu’à renseigner des informations relatives au type de bien immobilier, selon qu’il s’agisse d’un immeuble, d’un appartement, d’un parking ou d’une maison.

Il sera aussi question de renseigner la surface du bien, la ville où elle se situe, le prix de l’investissement et le montant du loyer mensuel.

Une fois ces informations fournies, l’utilisateur pourra lancer l’outil qui, à son tour, se chargera de donner une estimation de la rentabilité du bien objet de l’investissement.

Bien plus qu’un simulateur de rentabilité locative, cet outil propose en outre diverses autres fonctionnalités, lesquelles en font un outil de premier choix en matière d’estimation immobilière.

Au nombre de ces fonctionnalités, se trouve celle permettant le calcul de la rentabilité nette de toutes les charges.

A elle, s’ajoutent une fonctionnalité d’évaluation du projet sur une échelle de 1 à 10 et une autre consistant à comparer ce projet d’investissement immobilier à un autre tel que le livret A, afin de déterminer lequel est plus prometteur et susceptible de prospérer.

Il peut en outre simuler les régimes fiscaux de déficit foncier (nu), de meublé, Pinel, SCI ou Cosse ancien.

Ainsi, l’investisseur ne va pas se focaliser uniquement sur le loyer estimé, mais sur la rentabilité réelle de son investissement.

A la fin de l’opération, l’utilisateur peut disposer d’un dossier complet à présenter à la banque, afin de motiver l’obtention de son emprunt s’il envisage de procéder par un emprunt pour financer son projet. C’est là l’un des avantages que garantit l’utilisation de cet outil.

De fait, l’estimation de l’opportunité ou non de l’investissement est un argument de poids, qui renforce le dossier d’emprunt. La banque apprécie par la même occasion la pertinence et la sûreté de l’investissement du demandeur, et le sien inclusivement.

Calcul de la rentabilité locative brute

Considérons un investisseur qui souhaite acheter un studio d’une valeur de 100.000 euros incluant les frais d’agence, et dont le loyer mensuel est de 500 euros hors-taxes. La rentabilité dans le cas d’espèce se calculera de la façon suivante : ((500X12) X 100) / 100.000 = 6%.
 
Ainsi, pour ce bien locatif, la rentabilité brute sur la base du prix total d’acquisition sera alors de 6%.

Il faut noter que la rentabilité locative brute seule ne suffit pas pour apprécier la qualité d’un investissement immobilier.

Elle n’intègre pas les charges relatives à la location ; pourtant le montant de celles-ci, qui varie selon le bien locatif et sa situation, peut affecter l’opportunité de l’investissement. La productivité locative est souvent utilisée pour motiver la vente.

Pour cela, l’investisseur doit aller bien au-delà de ce taux et rechercher plus de précision. En cela, la productivité locative nette de charges, ou de charges et d’impôts sera plus fiable.

Calcul de la rentabilité nette

L’outil RendementLocatif.com permet d’aller bien au-delà de la productivité brute de l’investissement, et d’en faire ressortir la productivité nette, en fonction des facteurs charges et impôts. Ici, le calcul se fera avec l’intégration des frais futurs liés au bien et des charges annuelles. Ces frais peuvent varier d’un bien à un autre, selon la gestion qui est faite du bien. Quant aux charges, elles se répartissent en trois pôles importants que sont : la taxe foncière, les charges non-récupérables, les frais de gestion.

En considérant l’investisseur précédent qui souhaite acquérir un bien à louer dont le prix de revient total (incluant cette fois les frais notariés et les frais annexes) est de 107.904 euros, la taxe foncière 650 euros, les charges non-récupérables 550 euros, les frais de gestion 360 euros, soit 6% du loyer annuel, avec 240 euros d’assurance, soit un total de 1.800 euros, la rentabilité locative nette serait de 3,89%. Il va de soi qu’elle a diminué en comparaison avec la valeur brute qui était de 6%.

A l’aide de cet outil intuitif et pratique, il est possible d’opérer ces différents calculs et de déterminer avec précision tous les aspects financiers de l’investissement en local commercial.

Il permet à l’investisseur d’avoir une longueur d’avance et de prendre le temps d’apprécier l’intérêt pour lui de concrétiser ou non son investissement. Grâce à cet outil, il aura conscience de tous les enjeux économiques attachés à son investissement et pourra ainsi se décider sereinement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.