fbpx

Acheter en viager un bien appartenant à sa famille: possible ou pas?

Acheter en viager un bien appartenant à sa famille: possible ou pas?

Acheter en viager: principe et définition.

Ce principe existe depuis de très nombreuses années, depuis plus de 200 ans.
Cela consiste à convertir le prix total de la vente d’un bien immobilier en un revenu annuel et donc viagère, c’est à dire durant toute la vie, et ce au profit du vendeur.

Ce revenu s’arrête le jour ou le vendeur du bien meurt. L’achat en viager d’un bien immobilier, maison ou appartement est une pratique très usitée de nos jours.

En effet, ce système est bénéfique pour le vendeur, qui perçoit un revenu, comme pour l’acquéreur qui effectue un investissement peu risqué et qui pourra devenir propriétaire plus ou moins rapidement.

C’est la raison pour laquelle les vendeurs dans ce système sont généralement des personnes âgées.

Dans le vocabulaire immobilier, on nomme le vendeur le crédirentier et l’acheteur le débirentier.

Attention toutefois, car il y a des règles importantes à ne pas oublier. Par exemple, pour que la vente soit considérée comme valable, le vendeur doit décéder d’une mort imprévisible.

Sans ce critère, la vente du bien est expressément annulée. Ainsi, si le vendeur est gravement malade, la vente sera annulée, car il n’y aura plus le critère d’imprévisibilité.

Peut on acheter en viager un bien appartenant à un membre de sa famille ?

La réponse est oui, rien dans la loi ne s’y oppose. Au contraire, selon la situation des vendeurs en fin de vie le plus souvent les parents ou grands parents de l’acheteur, cela peut réellement les aider à payer leurs factures et leurs dépenses quotidiennes.

C’est donc un excellent moyen d’aider les membres de sa famille. Il y a toutefois une chose importante à faire, c’est de faire estimer le prix de la maison ou de l’appartement pour que tout se fasse dans les règles et pour être en accord total avec la loi.

Autre chose: bien souvent, une maison rentre dans le domaine de l’affectif pour des enfants et leurs parents.

Nombreux sont ceux qui, ayant passé leur enfance dans un endroit, refusent de le voir passer dans d’autres mains à la mort des propriétaires. Ce système de vente est donc un excellent moyen de conserver au maximum le patrimoine de la famille.

Quels sont les risques ?

Ce type de vente peut comporter des risques, surtout lorsqu’elle est faite entre membres d’une même famille.

C’est la raison pour laquelle il est préférable de tout faire dans les règles de l’art et de ne rien laisser au hasard.

En effet, si la vente est qualifiée de donations déguisée, elle est nulle et ne peut par conséquent avoir lieu.

Lorsque plusieurs héritiers sont concernés, chacun doit donner son accord par écrit pour éviter les problèmes lors du décès du vendeur.

Enfin, conserver une trace des paiements faits au vendeur est plus que conseillée.

Faire les démarches viager à un membre de sa famille est en conclusion tout à fait possible et paraît être une bonne idée pour aider des parents dans le besoin tout en conservant le patrimoine de la famille.

Attention aux démarches cependant, et ne pas oublier que les litiges lors du décès des vendeurs est plus fréquent qu’on ne le pense, il faut donc prendre toutes les précautions possibles pour que tout se passe au mieux et que personne ne se sente lésé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.