Pourquoi investir dans l’immobilier commercial ?

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Bonjour,

    Le tableau n’est pas aussi idyllique que vous le dépeignez et comme toujours un avantage peut parfois se transformer en inconvénients.

    La souplesse du bail est tempérée par la rigidité de certaines obligations. Ainsi par exemple si pour un bail d’habitation une simple lettre recommandée avec avis de réception est suffisante pourun bail commercial l’exploit d’huissier est souvent indispensable.
    Concernant l’expulsion d’un mauvais payeur elle n’est pas possible si ce dernier est en procédure de sauvegarde.

    Si la durée locative est de 9 ans le preneur a la possibilité de donner congé à l’expiration d’une période triennale (l’article indique renouvelé mais tu voulais peut être écrire résilié). Il ne faut pas oublier non plus les possibilités liées au départ à la retraite, invalidité ou décès du locataire ou encore la résiliation par l’administrateur judiciaire en cas d’un redressement judiciaire.

    Protection des aléas du marché
    Le fait que les prix des locaux commerciaux soit moins volatiles que ceux de l’immobilier d’habitation signifie aussi qu’il ne faut pas compter sur une énorme plus-value à la revente. Il faut quand même reconnaître que ces dernières années les enrichissements liés à l’immobilier résultaient plus des PV à la revente que de l’encaissement des loyers une PV c’est en one-shot plusieures années d’équivalent loyer. Après bien sûr c’est une question de stratégie comme en bourse pour opérer un choix entre valeur de rendement avec une entreprise ayant atteint sa maturité et une valeur de croissance…
    Concernant les aléas il faut aussi souligner qu’en cas de crise les commerces ferment avant que les habitants se retrouvent sous les ponts. Les bailleurs des premiers sont donc impactés avant les bailleurs des seconds surtout qu’il y a de nombreuses aides (APL…) pour solvabiliser les locataires personnes physiques beaucoup moins de dispositifs pour les personnes morales en diffciculté…

    Concernant la rentabilité je ne sais pas d’où sortent ces chiffres. Dans un autre article il est question de «toutes les études» qui montrent que ce type d’investissement «favorise une rentabilité supérieure à un investissement dans l’immobilier locatif d’habitation» dans pour autant que la moindre source ne soit citée. Il est facile de mettre au point une étude qui aboutira au résultat qu’on veut démontrer ainsi les blogs boursiers ne cessent de répéter que la bourse est plus rentable que l’immobilier, ceux sur les parkings que c’est ce type d’investissement qui offre la plus grosse rentabilté et idem pour ceux qui veulent vendre de la location saisonnière…
    Pour ma part j’ai une vision bien plus pragmatique mon choix se portera à un instant t vers un investissement de tel type sur tel territoire et pour tel objectif. A toujours prétendre qu’on a la plus grosse on finit toujours par tomber sur quelqu’un qui nous fait pleurer en baissant son pantalon…
    Surtout que pour une rentabilité aussi faible je ne suis pas certain que faire de l’immobilier physique soit un bon choix on trouve des rentabilités quasi identiques sur de l’immobilier papier les soucis de gestion en moins…

  2. Isabelle dit :

    Bonjour,

    Encore une fois, excellent article Jérôme!

    Un gros avantage que permet l’ investissement dans le local commercial est la fiscalité! Associé à d’autre types d’immobilier et de revenus, ce genre de produit peut diminuer notablement l’imposition !

    D’autre part, la rentabilité de cet investissement peut également être optimisée, c’est un produit plein de ressources! 😉

    Tu aides des tas de gens à découvrir ce type d’investissement que tu connais bien, ton expérience dans le domaine a une grande valeur, merci pour ce que tu fais!

    Isabelle

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.